Bibliographie

Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence sur la photographie.

Biographies

Ce jour-là

Ronis, W. (2008). Paris: Gallimard.

J’ai la mémoire de toutes mes photos, elles forment le tissu de ma vie et parfois, bien sûr, elles se font des signes par-delà les années. Elles se répondent, elles conversent, elles tissent des secrets. À partir d’une cinquantaine de photos, Willy Ronis dessine son autoportrait. On le suit dans ses voyages, ses virées dans les rues de Paris et sur les bords de la Marne, ses reportages aussi. Une photo, c’est un moment pris sur le vif, mais c’est aussi l’histoire d’un jour. Ce jour-là : UN autoportrait à la manière d’un Je me souviens. C’est avec émotion que ce livre feuillette à la fois son être le plus intime, son talent de photographe et son talent de conteur.

Errance

Depardon, R. (2003). Paris: Seuil.
Au gré de ses voyages, sans projets ni destinations établies à l’avance, Raymond Depardon se laisse surprendre par la beauté du monde, s’affranchit des règles classiques de la photographie pour témoigner de son aventure intérieure. De l’Amérique au Japon, à travers les steppes et les déserts, il immortalise ces lieux de solitude suspendus dans un présent qui semble éternel.

Photographe de réputation internationale, Raymond Depardon a réalisé de nombreux films documentaires dont Reporters, La Captive du désert, ou 10e Chambre, instants d’audience. Il est aussi l’auteur de Corse, Photographies de personnalités politiques, La Solitude heureuse du voyageur et de 1968, disponibles en Points.

QUAND J’ETAIS PHOTOGRAPHE

Nadar, F., Daudet, L. & Reid, M. (1998). Arles France Montréal: Actes Sud Leméac.
Les carnets de note et de travail, les libres réflexions et les étonnantes observations du père de la photographie.

De ma terre à la Terre

Salgado, S. & Francq, I. (2015). Paris: Pocket.
Les clichés de Sebastião Salgado ont fait le tour du globe. Ses images en noir et blanc, ses portraits d’anonymes, notamment de travailleurs ou de réfugiés, et plus récemment son projet consacré aux endroits préservés de la planète, sont connus pour la beauté de leurs lumières, leur force et la dignité des êtres que l’on y voit.

Remontant le cours de ses reportages et de son histoire, il nous confie ici son amour de la photographie et nous promène à travers le monde qu’il ne cesse de sillonner, pour aller voir, comprendre et témoigner. Un cri d’amour en faveur d’une Terre à protéger.

Henri Cartier-Bresson : L’Oeil du siècle

Assouline, P. (2001). Paris: Gallimard.
Le XXᵉ siècle a été celui de l’image.Henri Cartier-Bresson, photographe, né en 1908, est l’œil du siècle.
Raconter sa vie, décrypter son œuvre, c’est d’abord écrire l’histoire d’un regard.En déambulant dans son siècle, le regard de ce promeneur lucide a saisi la fascination de l’Afrique des années 20, croisé les destins tragiques des républicains espagnols, accompagné la Libération de Paris, capté la lassitude de Gandhi quelques heures avant son assassinat et témoigné de la victoire des communistes chinois.Cartier-Bresson, c’est aussi l’assistant de Jean Renoir pour trois films majeurs. Un artiste qui se veut artisan et fonde néanmoins Magnum, la plus prestigieuse des agences de photo. C’est encore celui qui a fixé les traits de ses contemporains capitaux, Mauriac en lévitation mystique, Giacometti ou Sartre personnages de leur œuvre, Faulkner ou Camus, et tant d’autres saisis à l’instant décisif, autant de portraits pour l’éternité.

Guides pratiques

Concevoir un portfolio de photographie

Hugues, S. & Béchet. (2020). Paris: Eyrolles.
Outil de promotion du photographe et de présentation de ses images, le portfolio peut revêtir de multiples formes selon à qui et à quoi on le destine. Que l’on soit un professionnel, un jeune qui débute, un amateur qui veut passer un cap, un auteur qui veut faire connaître son travail… quelle forme donner à son portfolio ? Comment sélectionner et organiser les images qui vont le constituer ? Que doit-on attendre d’une lecture de portfolio ? Comment le booster ?… Les questions sont multiples. Cet ouvrage unique en son genre, pratique et concret, donne au lecteur des clés pour concevoir un portfolio représentatif de son travail, digne d’être montré à un diffuseur (galeriste, presse, festival, client…).

Influences. Un jeu photographique

Béchet. (2016). Paris: Éditions de La Martinière.
Dans la lignée des articles qu’il a signés pour Réponses photo, Jean-christophe Béchet retrace ici une histoire subjective de la photographie, revendiquant ses influences, se livrant par le truchement du geste photographique à de petits “exercices d’admiration”.

Une cinquantaine de photographes majeurs sont convoqués, d’Eugène Atget à Stéphane Couturier, en passant par Robert Frank, August Sander ou Stephen Shore. En confrontant son regard aux plus grands, en déchiffrant leur écriture photographique, cet ouvrage a pour ambition de permettre au lecteur d’enrichir son propre langage.

S’intéressant à la photographie comme champ d’expérience pratique autant que source de connaissance artistique, cet ouvrage nou livre les clefs des photographes majeurs de notre temps.

La photo de rue par l’exemple

Blayo, P. (2020). Ecuelles, Seine-et-Marne: Know Ware.
Résolument didactique et richement illustré, ce guide a pour objectif de faire gagner du temps à celles et ceux qui souhaitent progresser dans la pratique de la photo de rue et s’ouvrir à une vision résolument contemporaine de la street photography. Il aborde tout autant les problématiques techniques que l’approche artistique.

De la préparation en amont de la prise de vues à la gestion des contraintes sur le terrain, en passant par les choix de cadrage et de composition (contre-jour, minimalisme, layers, flou, coupes, second plan, etc.), les réglages de son boîtier (y compris le zone focusing et l’hyperfocale), le travail en série ou encore l’éditing de ses photographies, ce guide apporte les réponses à vos questions sur cette discipline si singulière. Après sa lecture, vous serez assurément capable de mieux anticiper les scènes se déroulant sous vos yeux dans la rue et aurez acquis au quotidien les bons réflexes pour parfaire vos images et développer un regard d’auteur. Un ouvrage destiné à tous les amateurs de photo de rue.

La photo : Composition et couleur

Mante, H. & Gilbert, V. (2020). Paris: Éditions Eyrolles.

Dans cette nouvelle édition d’un grand classique de la littérature photo, Harald Mante nous transmet sa longue expérience de photographe et de professeur en arts photographiques pour nous aider à décrypter tous les principes de la conception visuelle – la composition des images à l’aide des lignes, des formes, des couleurs et des contrastes. S’appuyant sur des photos saisissantes, des schémas percutants et un texte éclairé, il résume dans ces pages toute une vie d’enseignement universitaire basé sur l’étude approfondie des maîtres de la composition picturale du début du XXe siècle, avec Paul Klee, Wassily Kandisky et les enseignements du Bauhaus.
Cet ouvrage, entièrement revisité, est l’occasion de rappeler aux photographes les fondements de leur art, tout en leur communiquant les principes créatifs. Au-delà de l’art de la composition, vous découvrirez dans ces lignes une véritable école du regard, en apprenant à poser un oeil neuf sur le monde qui vous entoure, puisque – ne l’oublions pas – la composition de vos images se nourrit en premier lieu de votre regard photographique !

Joel Meyerowitz, une vision de la photographie

Meyerowitz, J. & Mée, F. (2020). Paris: Eyrolles.

Cette master class dévoile tout ce que vous avez toujours souhaité connaître de la pensée, de la vision et de l’art du légendaire Joel Meyerowitz. De ses astuces sur la photographie de rue à ses réflexions sur la composition, en passant par la manière de saisir l’inspiration qui vous entoure en permanence, parcourez les 20 courtes leçons dans lesquelles Joel Meyerowitz partage avec vous sa passion et son enthousiasme contagieux pour la réalisation de photos spectaculaires.

Livres photos

Uncommon Places : The Complete Works

Wulffen, S., Tillman, L. & Shore, S. (2014). London: Thames & Hudson.
Originally published in 1982, Stephen Shores legendary Uncommon Places has influenced a generation of photographers. Among the first artists to take colour beyond the domain of advertising and fashion photography, Shores large-format colour work on the American vernacular landscape stands at the root of what has become a vital photographic tradition over the past thirty years. Uncommon Places: The Complete Works is the definitive collection of this landmark series. An essay by noted critic and curator Stephan Schmidt-Wulffen and a conversation with Shore by fiction writer Lynne Tillman examine his methodology as they elucidate his roots in the pop and conceptual art movements of the late sixties and early seventies. The texts are illustrated with reproductions from Shores earlier series American Surfaces and Amarillo: Tall in Texas.

Ramón Masats: Visit Spain

Masats, R. (2020). Madrid: La Fábrica.

Entre 1955 y 1965 Ramón Masats recorrió la geografía de España con su cámara. Un encargo sobre los valores patrios para la Gaceta Ilustrada que permitió el desarrollo de un lenguaje nuevo, sintético, certero en el contenido y espléndido en su grafismo. El trabajo de Masats coincide con el fin de la autarquía del régimen de Franco y con la apertura diseñada desde el Ministerio de Educación y Turismo. Visit Spain fue ese primer mensaje que utilizó la propaganda turística. Aquí recogemos una mirada sobre aquella España bajo la óptica de uno de los más decisivos fotógrafos de nuestro país.

Les Américains

Frank, R. & Kerouac, J. (2018). Paris Impr. en Allemagne: Delpire.
En 1955, Robert Frank sillonne les États-Unis. Appareil photo à la main il immortalise les instants de vie des Américains qu’il croise sur sa route : une serveuse dans un diner, un homme tatoué en train de faire la sieste, des ouvriers au travail, un cireur de chaussures, des fêtards, des amoureux, des motards, la route elle-même… Il ne s’agit pas d’un reportage mais d’un ensemble de notes prises sur le vif : Robert Frank fait naître une nouvelle iconographie où des visages anonymes s’amalgament au bord de routes tristes, dans les excroissances urbaines ou les vides d’un territoire démesuré. Les lieux et les visages pris à la volée sont souvent flous, la composition est parfois décentrée. La fréquence et la profondeur des noirs creusent les images, leur conférant un pouvoir d’abstraction. Pour la première fois en 1958, une sélection de 84 photographies en noir et blanc est publiée par Robert Delpire… dans l’indifférence générale. Jugé triste, pervers, voire subversif à l’époque, le livre devient progressivement un classique de la photographie. 60 ans après sa première publication, l’ouvrage, toujours très actuel, reparaît dans une édition revue et corrigée par Robert Frank lui-même.

Culture photo

Dilg, B. (2018). Paris: Eyrolles.
La perception est une notion difficile et fascinante à appréhender car elle relève à la fois de la science, des neurosciences, de la culture et de la sensibilité. La photographie en semble le support idéal puisqu’elle repose elle-même sur la combinaison savante et magique de la technique de l’optique, des grands principes de l’art et d’un certain regard.

Quand vous aimez une photo, un certain nombre d’éléments entrent en jeu. Est-ce que vous vous laissez entraîner par le mouvement capté par le photographe ? Est-ce que le jeu de contrastes ou la combinaison des couleurs vous séduit ? Est-ce que la composition vient bouleverser vos attentes initiales – mais d’où viennent-elles, ces attentes ?

Cet ouvrage tente de répondre à ces questions en décortiquant les bases techniques de la photo, comme l’exposition ou la profondeur de champ, et en y confrontant les dernières découvertes en sciences cognitives et les points de vue sur les tendances de professionnels de l’art.

La Chambre claire : Note sur la photographie

Barthes, R. (1980). Paris: Gallimard.
Le titre est un jeu de mots qui repose sur l’étymologie des mots « caméra » et « chambre » provenant du même mot latin camera. La photographie développée dans l’obscurité (la chambre noire – lat. camera obscura), se caractérise avant tout par son évidence, son caractère certain. Selon Barthes, la photographie serait donc plus proche de l’idée camera lucida, car contrairement à d’autres perceptions, elle donne son objet d’une manière indiscutable et précise.

Le livre est illustré par 25 photographies, anciennes et contemporaines, choisies par l’écrivain. Parmi elles figurent les œuvres de photographes célèbres comme William Klein, Robert Mapplethorpe ou encore Nadar, mais aussi un cliché provenant de la collection privée de l’auteur.

La Photographie: Entre document et art contemporain

Rouillé, A. (2005). Paris: Gallimard.
La légitimité culturelle et artistique de la photographie est récente. Longtemps tenue pour un simple outil dont on se sert, elle est désormais, dans les galeries et les musées, contemplée pour elle-même. Apparue avec l’essor des métropoles et de l’économie monétaire, l’industrialisation et la démocratie, elle fut d’abord l’image de la société marchande, la mieux à même de la documenter et d’actualiser ses valeurs. Mais si elle convenait à la société industrielle moderne, elle répond aujourd’hui difficilement aux besoins d’une société de l’information, fondée sur les réseaux numériques. La photographie est donc l’objet de ce livre : dans sa pluralité et ses devenirs, du document à l’art contemporain ; dans son historicité, depuis son apparition, au milieu du XIXe siècle, jusqu’à l’alliage présent “Art-photographie” qui conduit André Rouillé à distinguer ” l’art des photographes ” de “la photographie des artistes”.

Petite philosophie pratique de la prise de vue photographique

Béchet. & Kasprzak, P. (2014). Grâne: Créaphis.
Depuis 150 ans, l’industrie photographique n’a cessé de se développer en lien avec l’essor de la “civilisation de l’image”. Le geste de “prendre des photos” est devenu une pratique courante et banale, en apparence d’une grande simplicité. Pourtant l’acte photographique est plus complexe qu’il ne parait. En tant qu’usage social, il se situe entre technique et art, consommation et création, normes et marges. Le photographe Jean-Christophe Béchet et Pauline Kasprzak, en philosophe, interrogent la prise de vue sous forme d’un dialogue, confrontant “théorie” et “pratique”. L’entretien s’articule autour de plusieurs questions déclinées en courts chapitres: cadrage/composition, avant/après, l’appareil, l’éditing, la matière, le réel et le marché de l’art.

Tout sur la photo : Panorama des mouvements et des chefs-d’oeuvre

Hacking, J., Canal., Buschini, M., Ledoré, G. & Campany, D. (2019). Paris: Flammarion.

Quelle est la première photographie considérée comme étant une oeuvre d’art ? Comment le photo-journalisme est-il né ? Qu’est-ce que la photographie d’avant-garde ? En quoi la photographie a-t-elle influencé la mode au XXe siècle ? Trente historiens de l’art, critiques, experts et artistes ont participé à l’élaboration de cet ouvrage indispensable et complet – repères chronologiques, biographies d’artiste, détails, index – pour nous aider à mieux comprendre l’évolution de la photographie. Tous les mouvements clés de l’histoire de la photographie ; 150 chefs-d’oeuvre incontournables analysés ; Plus de 1 200 oeuvres commentées.